Mardi 18 mai 2010 2 18 /05 /Mai /2010 16:53

         L'insertion professionnelle des minorités dites visibles est u sujet qui interpelle aujourdh'ui les autorités tant au niveau étatique qu'au niveau des villes, d'où les différents plans d'insertions des jeunes dans des quartiers difficiles et même dans des villes.mais il ya un constat qu'il obligé de faire c'est que: le pourcentage de réussite des plans d'insertion est moindre, au point que chaque ministre ou gouverment qui arrive essaye d'n imaginer d'autres.Ce qui entraine une instabilité du suivi des premières mesures évoquées par les prédécesseurs. le problème que nous voulons traiter ici est celui des minorités invisibles puisqu'il est celui qui, actuellement, donne du fil à retordre aux décideurs politiques. l'égalités des chance, la discrimaination positive et autres formules n'ont fait qu'attiser les attentes de la part des populations cibles.


      A diplôme égal et compétence égale,les jeunes issus de l'immigration se pleingnent du fait de ne pas trouver des lieux de stages au sortir des formations universitaires et même qualifiantes. la rétisence des employeurs et aussi la discrimination pour certains vis à vis des ces populations posent une énorme difficulté aux politiques de pouvoir contrôler malgré la loi qui est clair sur ce sol de la france. Il ya des exemples qu'il n'ait pas besoin de citer car trop connus du mortel. l'accès à l'emploi est un parcours du combattants pour certains de ces jeunes qui pourtant des fois ont des compétences remarquables. A la fin il se passe que ces jeunes se voient dans l'obligation de quitter la france pour aller chercher à l'étranger (canada ou angletere) d'autres par contre l'Afrique au cas où les parents en sont originaires.

 

    La solution pour réguler cette situation nest autre que politique , avec des mesures de contôles efficaces. Nous pensons à notre niveau qu'il faut une éducation citoyenne à l'endroit des chefs d'entreprises et responsables qui beignent encore dans des imaginations,au mieux des clichés. Bannir cette façon de penser ou de concevoir l'insertion,serait un atout pour tous. la pratiquer sans connotation discriminatoire  est une évolution qui agirait sur l'apport que pourrait avoir le pays en terme qualitatif. L'important est de faire que l'idée progresse dans les différentes sphère de la politique, en souhaitant que chacun change son ancien logiciel, pour en fin penser que l'autre n'est pas un étranger dès lors qu'il jouit des mêmes droits et obligations.

Par marck-stendhel - Publié dans : Problème de l'insertion
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

Créer un Blog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus